Sylvain et le sapin #1

Publié le par Ludisabelle

Ecris il y a tout pile un an ! Comme noël arrive je vous le remet, c'est en 4 épisodes ! Il y en aura 1 par semaine, tous les mardis ! 

 

"Il était une fois, dans un village enfoui au cœur d’une immense forêt, des villageois heureux.

 

Ils ne connaissaient rien d’autre que les arbres qui les encerclaient. Des arbres hauts, si hauts que les enfants croyaient que leur cime touchait le soleil à midi.

 

Il y en avait des gros, vieux, à l’écorce très épaisse, avec des branches longues qui semblaient monter vers les nuages. Il y en avait aussi des plus jeunes, frêles, dont les feuilles tremblaient à chaque coup de vent.

Il y avait des hêtres, des sapins, des bouleaux, toutes sortes d’arbres…

 

La forêt était traversée par une petite rivière qui chantait, personne n’avait jamais su où elle commençait, ni où elle finissait, si tant est qu’elle est un début et une fin.

 

Les animaux étaient chassés pour la nourriture ou leur peau, jamais pour le plaisir ! Et les oiseaux sifflaient des notes mélodieuses.


Dans le village, il y avait des veillées, tous les soirs. Et les anciens racontaient alors aux enfants, assis autours du feu, en rond, les légendes, transmises de génération en génération, qui faisaient la culture de ce peuple simple mais heureux.

 

Parmi ces légendes, il y en avait une, très, très vieille. On disait que les arbres pouvaient parler, et même bouger !

 

Cette légende faisait parfois rire les enfants, mais surtout, elle leur faisait peur, car les parents s’en servaient quand ils voulaient gronder ceux qui faisaient des bêtises.

 

« Attention, ne fais pas ça, sinon, les arbres vont te voir et t’emmener ! ».

 

Pourquoi dans la légende les arbres voudraient emmener des enfants ?

 

Ces derniers se posaient la question, car dans leur enseignement, on leur disait pourtant que tout ce qui venait de la nature était bon, dans le sens « bénéfique ».

Les végétaux étaient bons, les minéraux étaient bons, l’eau, le feu (à condition de ne pas s’approcher trop près).

 

En tout cas, ce que chacun savait dans le village, c’est qu’il ne fallait surtout pas couper d’arbre… Surtout pas ! Mais pourquoi ? Ils l’avaient tous oublié… !"

 

 

(J'ai répondu à un concours de conte de Noël, malheureusement annulé entre temps, mais je ne l'ai vu qu'après avoir écrit le conte, alors je vous le met en petits bouts, car il est long !
Je vous mettrais aussi le lien vers celui d'Alister qui m'avait encouragé à faire ce concours !)

Publié dans Archives diverses

Commenter cet article

belbe 14/12/2011 06:50


très joli conte

Ludisabelle 14/12/2011 12:42



Merci Belbe !