Raphaël et sa première visite aux urgences !

Publié le par Isabelle Gabay

Article écrit exceptionnellement par son papa ! Et oui, c'est plus lui qui a vécu tout ça, acteur !

 

"1er août, nous sommes en Normandie, Raphaël joue avec Newton, le chien de mes parents.

Raphaël en danger avec le chien ? (ancienne photo qui date d'il y a presque tout pile un an !)

 

Il lui lance un bâton comme il peut, ça va pas forcément tout droit. À un moment, le bâton part vers le haut, le chien l'attrape au vol et retombe sur Raphaël. Celui-ci tombe en arrière, pleure un peu, mais s'arrête assez vite.

Plus de peur que de mal ? C'est là qu'on remarque le sang qui coule de sa tête. On s'approche, on le prend dans nos bras, et on observe une belle plaie de deux bons centimètres de long sur un demi de large. Il n'a plus mal apparemment, mais pas le choix, direction les urgences pour des points de suture.

raphael-aux-urgences.jpg

Mon père m'accompagne, et me raconte qu'il a fait la même chose quand j'avais l'âge de Raphaël, deux points de suture près de mon œil gauche, j'en ai gardé la cicatrice.

Nous arrivons à l'hôpital, sommes accueillis très gentiment par une infirmière des urgences pédiatriques. Elle nous envoie aux urgences générales, là où ils peuvent pratiquer une vraie suture, et appelle sa collègue. Cette dernière nous reçoit et s'occupe de nous sur le champ. Raphaël est sage, curieux de tout ce qui l'entoure, il ne se rend pas vraiment compte qu'on est là pour lui. Il fait des sourires à toutes les infirmières qui craquent littéralement, ça promet…

Nous sommes conduits tous les trois dans une salle et attendons l'arrivée du docteur. En attendant, une infirmière s'occupe de préparer les ustensiles, et un autre infirmier rase un tout petit peu les cheveux autour de la plaie, puis prépare le masque respiratoire.

C'est un produit calmant, qui modifie un peu les sensations, atténue la douleur et peut faire rire ! Et c'est précisément ce qui se passe : Raphaël, tout d'abord réticent, respire deux-trois bouffées et se met à rigoler.

Raph-2896.JPG

L'infirmier en profite pour jouer avec lui, en retirant puis remettant le masque, ce qui le fait encore plus rire ! Puis le docteur arrive, fait une plaisanterie sur la très légère tonte, et prépare une seringue d'anesthésiant à injecter dans les contours de la plaie. J'ai arrêté de regarder à ce moment là, je ne suis pas fan des interventions chirurgicales… Raphaël a continué de rigoler, puis a commencé à en avoir marre et à vouloir se dégager des mains du docteur. Il a donc fallu le maintenir en place, mais l'intervention a été relativement rapide.

Une autre infirmière a ramené un gant gonflé et dessiné en forme de bonhomme pour le détendre.

Raph-2902.JPG

Nous les avons tous chaleureusement remerciés pour leur accueil et leur gentillesse et nous sommes rentrés à la maison. Devinez donc la première chose que Raphaël a faite après un câlin à sa maman ? Je vous le donne dans le mille, il est retourné lancer un bâton à Newton !"

 

Et bie donc plus de peur que de mal, et encore merci à l'équipe qui l'a soigné au CHU de Flers !

Publié dans Raphaêl

Commenter cet article

tortue 07/08/2012 10:42


Pauvre biquet,j'ai connu avec mes deux fils,le médecin faisait une tête de poule avec le gant lors des sutures!!!!


Bisous

Isabelle Gabay 07/08/2012 12:57



Ah il a beaucoup rit tout le temps, donc ça va, et en général il est plutôt prudent donc ça devrait pas arriver trop souvent !



Milie 06/08/2012 22:50


oh le pauvre !

Isabelle Gabay 07/08/2012 09:58



Ah, il est retourné jouer avec le chien à peine quelques minutes après son arrivée à la maison !


Et puis, 4 points de suture, ça va, c'est pas trop grave, en plus il se laisse nettoyer la plaie deux fois par jour sans rien dire, c'est un ange d'amour !


bises