Mardi est politique #8 : La situation des étudiants étrangers

Publié le par Ludisabelle

Quel avenir opur les étudiants étrangers actuellement en France ?

Aurons nous le privilège d'accueillir d'autres étudiants étrangers dans le futur ?

 

 

Il existe la circulaire du 31 mai :

Celle ci prévoit de diminuer conséquenement l'accès au travail aux étudiants étrangers, afin de préserver le travail pour les "français" ou les étrangers ayant déjà une carte de travailleurs.

 

Si le but peut paraître louable pour certains, c'est à dire "le travail aux français", encore que cette idée peut être débatue de nombreuses heures sur son bienfondé (quand on a demandé aux étrangers d'aller au front, de rebatir la France ou encore d'être membre de la résistance à nos côtés, personne n'a dit que c'était réservé aux seuls français là par contre !), le résultat de cette circulaire et ce que cela implique est très grave.

 

Voir la circulaire : 

Qu'implique réellement le fait de pouvoir ou non accueillir des étudiants étrangers dans notre pays ?

 

Si les étudiants veulent étudier en France, c'est qu'ils considèrent notre pays comme important pour leur carrière et leur évolution. L'excellance à la française, comme on dit, n'est pas qu'une idée vaine. C'est un fait.

De nombreux étrangers souhaitent apprendre notre langue et apprendre chez nous car la qualité de notre enseignement supérieur n'est plus à prouver.

 

C'est donc une bonne chose que la France soit convoitée par les étudiants de tous pays. Cela monter son rayonnement et son attractivité.

 

Que font les étudiants étrangers en France ?

Ils apprennent notre langue, nos coutumes, achètent en France, se logent, se nourrissent, travaillent souvent pour payer leurs études, bref... Ils participent pleinement à l'économie de notre pays.

 

Ils veulent ensuite travailler en France ?

Oui, ils ont été formés en France, leurs compétances doivent être valorisées en France s'ils le souhaitent ! De nombreux étudiants, après quelques années passées chez nous, repartent ensuite dans leur pays d'origine pour mettre en place là bas tout ce qu'ils ont appris ici. Tout ce que nous leur avons appris.

Et ce devrait être une fierté pour la France de non seulement les avoir formés sur le plan théorique, à l'école, mais aussi sur le plan technique et professionnel en leur apprenant un vrai métier correspondant à leurs études, qu'ils pourront ensuite externaliser.

 

François hollande a rencontré le collectif du 31 mai !

 

 


Rencontre entre François Hollande et le... par francoishollande

 

Lire un très bon article sur le sujet :

http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article5264

Alors, vous, quel avenir vous voulez pour la France ?

Publié dans Mes actualités

Commenter cet article