Ludothéque de Thiais : "Bien jouer"

Publié le par Ludisabelle

Pour mon projet, j'ai besoin d'un maximum d'informations, et bien sûr donc de visiter diverses ludothèques. Des petites, des grandes, municipales, associatives, plutôt tournées vers les enfants ou pour tout public...

Ce samedi après midi, j'ai été à Thiais pour rencontrer la présidente de la ludothèque associative « Bien jouer ».

 

Le type de ludo :

 

C'est une ludothèque associative, avec deux ludothécaires à temps plein. La Présidente de l'asso, qui est également la directrice de la structure gère entre autre toute la partie subvention, recherche de partenariats et représentation.

Ils ont pu accueillir une personne de Caravensérail et des étudiants EJE (éducateurs jeunes enfants) dans le cadre de leurs études.

Dans le cadre de mes interrogations personnelles, je me demande vers quel type de structure m’orienter.

La structure associative permet d'après la présidente d'être plus libre des choix et orientations à donner à l'association, mais la structure est tributaire des subventions que les partenaires veulent bien lui donner. Ainsi, par ces temps de crise, c’est de plus en plus dur chaque année pour en trouver de nouveaux ou pour combler les baisses. Les cotisations et prestations réalisées ne suffisent pas pour faire tourner une structure de cette importance.

 

L'agencement :

 

La ludothèque est tout en longueur, classée selon le système ESAR que je ne connais pas encore, n’ayant pas fait la formation adéquate que je souhaite faire ultérieurement.

Au début, un hall d'accueil où les enfants se déchaussent. Ensuite, on entre dans une partie où il y a des jeux de sociétés enfants. Dans cet espace, il y en a également quelques un pour adultes mais très peu.

Le reste des jeux adultes sont sortis pour les soirées jeux qui sont réservées aux plus de 6ans.

Vient ensuite un espace jeu pour les encore plus petits, puis le coin jouet, qui est selon la classification ESAR « l’espace jeux symboliques ». Une grande maison, un circuit voiture en moquette, les dinettes... D’après ce que j’en comprends, c’est un espace qui semble dédié aux jeux avec lesquels se fait une histoire.

Enfin, un dernier espace est consacré aux tout petits (parc avec jouets d’éveils).

Les espaces sont clairement définis par la couleur au sol qui change.

 

Le mode de fonctionnement :

 

Le public : Les tarifs évoluent en fonction du nombre d'enfants. En théorie, c'est la famille complète qui est inscrite, mais dans la réalité les adultes ne viennent que rarement. Les enfants de moins de six ans doivent être obligatoirement accompagnés d’un adulte.

Les animations : Il y a des soirées jeux (en moyenne une par mois), où le public est invité, et il y a apparemment plus d'adultes lors de ces moments.

La ludothèque participe et organise des fêtes sur la ville de Thiais, notamment la fête mondiale du jeu, Arbre de Noël, Fête du quartier, animations en bas des tours...

Deux fois par semaine, la ludo accueille des enfants de moins de trois ans.

Toutes ces animations rencontrent un franc succès.

Les partenaires : Ils accueillent des personnes du MAS maison d’accueil spécialisée (structure de public handicapé) , ont un partenariat avec l’IME (institut médico éducatif), des écoles et interviennent dans un collège..

Ils ont actuellement un projet très intéressant avec des personnes mal voyantes.

 

Mon avis perso :

 

J'ai beaucoup aimé la façon dont sont sectorisés les "pièces", même si ce n'est qu'un seul espace, mais j'ai constaté (une seule visite ne suffit bien sûr pour avoir un avis complet) que les enfants n'étaient globalement que dans l'espace central. Ceci est une constatation que je fait dans le cadre de mon apprentissage vis-à-vis de ce métier. Il me semble important d’apprendre à observer vers quels jeux se tournent les enfants.

 

J’ai donc constaté qu’ils ne jouaient pas du tout aux jeux de société pendant ma visite qui a été brève. Aussi, moi qui viens plutôt de ce milieu, je me questionne sur la façon d’amener un enfant à aller vers ce type de jeu, sans pour autant les obliger à délaisser ceux qu’ils choisissent. Mon but sera de les orienter vers des jeux qu’ils ne connaissent pas, et qu’ils n’ont pas chez eux, afin de les leur faire découvrir.

 

Une réflexion que je me suis faite : les garçons jouent au marchand (cf un article parut dans "Ludo" que je viens de lire. On peut aussi citer que les filles peuvent jouer aux voiture. Je suis tout à fait pour le fait d’éviter une sexualisation des jouets, qui sont fait avant tout pour le plaisir du jeu, quel que soit le sexe de l’enfant.

Le public est constitué principalement d'enfants seuls âgés de plus de 6 ans, et je regrette à ce titre que les parents ne prennent pas le temps de venir jouer avec leurs enfants.

 

Vous pouvez trouver de plus amples renseignements sur la ludothèque Bien Jouer de Thiais sur leur site :

http://asso.bienjouer.free.fr/

Commenter cet article