Les propositions de Sarkozy à l'enseignement, meeting de Montpellier

Publié le par Ludisabelle

Par hasard, hier, j'ai allumé la télé plus tôt que d'habitude, et j'ai mis de suite BFM TV.


Surprise, je tombe sur le meeting de Sarkozy, à Montpellier, du 28 février 2012. J'ai mes opinions à moi, qui différent très largement des siennes,

Mais je décide quand même d’écouter d’une oreille distraite, des fois qu’il dise quelque chose d’intéressant.

645725_1-419162-01-02-1000_460x306.jpg
Et ben, j’ai pas été déçue !

Je passe sur les quelques phrases, des perles, qui ont égrené son discours, je n’en mettrais qu’une, choisie, qui reflète tout le reste :

« Les profs sont mal payés parce qu’ils sont trop nombreux ».

Ben oui, ça se passerait presque de commentaire, tellement c’est évident. Mais quand même, c’est vrai que 30 élèves par classe, voire plus, ce n’est pas encore assez, ce serait tellement mieux si on en avait 40, l’enseignement serait de qualité, j’en suis persuadée ! Et le peu de profs qui resteraient travailleraient dans des conditions tellement meilleures (leurs conditions sont déjà enviables avec toutes les circulaires du règne de la droite) qu’au moins ils mériteraient leur salaire (il les a si souvent traités de fainéants…).


Bon, allez, parlons un peu des quelques mesures concrètes dont il a parlé :

 

«Faire travailler les enseignants plus longtemps»

«Comment faire quand il n’y a pas d’argent pour embaucher? Comment faire quand, pour réduire nos déficits, il faut diminuer les effectifs en continuant d’appliquer la règle du 1 sur 2 aux collèges et aux lycées? Il n’y a qu’une seule solution, faire travailler les enseignants plus longtemps en les payant davantage», a-t-il lancé.

«Je propose que désormais tout enseignant qui voudra travailler plus puisse le faire avec 26 heures de présence dans l’établissement au lieu de 18 heures de cours (pour un professeur certifié, ndlr), avec en contrepartie une augmentation de son traitement de 25 %, soit près de 500 euros net par mois».

Et bien oui. Puisqu’il y a trop de profs, continuons à ne pas les remplacer quand ils partent en retraite (ou dégoutés, comme bon nombre de nouveaux qui finalement jettent l’éponge).

Que vont faire les profs pendant ces 8h supplémentaires ? Puisqu’on ne parle pas de cours en plus, mais bien de présence…

Recevoir les élèves, qui en auraient besoin. Encore faudra-t-il qu’ils en fassent la demande (les élèves).

 Faire du soutien personnalisé ?… S’ils ont toute la classe, ça risque d’être dur de personnaliser le soutien…

Et donc, il pense vraiment, Sarkozy, que quand un prof passe 18h au lycée, ses cours se préparent tous seuls ? Que fait-il des presque 20h qu’un prof passe à travailler en dehors des heures de cours ? Les propositions de Sarkozy sont sans commune mesure avec la réalité !

Un prof travaille en moyenne déjà 40h par semaine, entre la préparation des cours, la correction des copies, la surveillance des examens, la correction des examens, les rencontres parents-profs, les conseils de classe… Et je passe sur le reste. Donc, Sarkozy propose dans son programme aux élections présidentielles de 2012 que les enseignants (qui le souhaitent) travaillent 48h par semaine… ? Il est crédible et réaliste, là ??? Franchement !

 

Une autre petite phrase, presque passée inaperçue :

« Il faut faire confiance à l’expérience, au vécu, au savoir des enseignants. Tout ne doit pas venir d’en haut, des circulaires des ministres et des instructions des recteurs. L’autonomie, c’est la confiance faite aux enseignants », a-t-il dit.

Rappelez-moi quand même, qui a voulu leur imposer la façon d’instruire l’apprentissage de la lecture aux enfants ? Combien de circulaires ou autres lois, notamment sur l’évaluation des professeurs, a-t-il voté ou voulu faire voter ?

 

Allez, restons joyeux, car Nicolas Sarkozy, comme proposition aux enseignants, leur promet un bureau pour chacun d’eux !

Pour quoi faire ? Ben justement pour recevoir les élèves « en privé » (quand on sait que vu les évolutions de la loi et des problèmes élèves-parents-professeurs il vaut mieux justement ne jamais rester seul avec un élève, c’est ridiculement grotesque de proposer cela, mais passons).

Entre autre, mais bon, ce bureau leur servira pour tout leur temps en plus passé sur leur lieu de travail. Encore faudra-t-il trouver la place de construire autant de bureaux. Ils seront peut-être dans la cour, au lieu du terrain de basket ?

Encore une petite dernière, parce que finalement, comme souvent, il a beaucoup brassé d’air et pas donné beaucoup de mesures concrètes : Sarkozy veut «ouvrir l'école aux parents». Pour cela, il propose notamment que les parents aient «l'obligation» d'inscrire leur enfant auprès du professeur principal de sa classe, à l'école en début d'année scolaire, pour que les enseignants puissent les rencontrer.

Ben oui, les enseignants n’avaient que ça à faire, en plus d’enseigner, que de faire du travail administratif ! Et je plains la personne qui sera ensuite chargée de recouper toutes les inscriptions, données par chaque professeur ! Encore une mesure abstraite, véritable usine à gaz, qui n’apporte vraiment rien, sinon une perte de temps et d’énergie pour tout le monde !

 

Bref. Heureusement que mon fils venait me distraire de ces âneries, de temps à autre, en venant sur mes genoux ou en riant, parce que sinon, j’aurais déprimé en écoutant les propositions du « candidat Sarkozy », qui n’a rien fait d’autre pour les enseignants que les dévaloriser, eux et leur travail, depuis presque 5 ans, et qui maintenant voudraient faire croire aux familles françaises qu’il va sauver l’éducation nationale !

 

 

Publié dans Mes actualités

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article