Info ou Intox ? La drogue Krokodil est-elle présente en France ? J'ai visionné un reportage sur drogue

Publié le par Ludisabelle

Cette drogue provoque très rapidement des imputations, et la mort en moins de deux ans !

 

en raison d'un changement de plateforme, retrouvez cet article ici

Publié dans Mes actualités

Commenter cet article

Stephan 30/05/2013 17:02


Cette substance à été crée dans les année 30 par des chercheurs pour soulager les utilisateurs de morphine sauf que cette substance à des effet secondaire de plus aujourd'hui elle est faite
n'importe comment.

Annie 08/03/2013 15:41


Bonjour!


À Vancouver, nous avons une salle d'injection supervisée, et elle a fait ses preuves! Pour ma part, je crois en son bénéfice. Si vous vous rendez sur le site web d'Insite (c'est le nom de
l'organisme), vous y trouverez diverses statistiques intéressantes, en anglais bien sûr, puisque c'est le Canada anglais. À Montréal, l'organisme Cactus ainsi que d'autres organismes tentent de
l'implanter. La croyance envers les services d'injections supervisés est que cela amènera plus de criminialité et plus d'accès à la drogue. La réalité est tout autre: il n'y aura pas de dealer
assis à côté de la porte, car chacun arrive avec sa came. Il n'y aura plus de shoot en plein milieux d'une rue (j'ai déjà vu, du haut d'un appartement, dans une ruelle, quelqu'un se shooter, en
plein jour, et je peux dire que ça m'a... perturbé?!), ni d'aiguilles laissées sur le sol, ou dans les parcs, donc une grande diminution des risques socio-sanitaires et d'ITSS, qui peuvent être
transmises à nos enfants.


En plus, les gens qui travaillent au site d'injection supervisé sont des professionnels de la santé, ils sont donc habileté à aider si une overdose survient, et donc, moins de gens qui demandent
une ambulance, (coût élevé), moins d'attentes à l'urgence, etc, et plus de personnes qui survivent. En lien avec cela, depuis les débuts d'Insite, aucun décès répertorié! Un autre bénéfice, c'est
de démarginaliser la personne, et de bâtir un lien de confiance avec elle, si elle souhaite avoir de l'aide pour arrêter, les intervenants présent dans l'organisme seront pour cette personne une
ressource inestimable, qu'ils n'ont pas s'ils sont dans la rue. Sans compter l'accès à du matériel d'injection stérile, qui évite la propagadion de ITSS! Vous comprenez que je suis une pro-site
d'injection supervisé :)


Ici aussi, le débat est mitigé. Les gens voient un côté négatif, parce qu'ils sont toxicomanes, et pourraient amener des problèmes de justices, du désordres, de la violence, de la laider à leur
quartier. Les gens oublient que derrière le toxicomane, se cache une personne, un enfant, triste, qui ne demande qu'à être aidé et aimé. Et vous, comment percevez-vous les sites d'injections
supervisées? L'État souhaite-t-il s'impliquer? De notre côté, certains ministres sont pour, d'autres non. Le problème sera lorsqu'il faudra trouver un emplacement, car beaucoup disent «pas dans
ma cours». Ha lala! C'est compliqué quand même :) Faudrait pas qu'ils se retrouvent tous à la même place, stigmatisé, coincé downtown Montréal. 


Au niveau des ainti-dépresseurs, je comprends ce que vous dites, et je constate à présent que nos médecins suivent les vôtres, alors!! Il est rendu très facile d'obtenir des prescriptions
d'anti-dépresseur. 9 médecins /10 en prescrivent, sans aucun suivit psychologique, après à peine 15 minutes d'entretient. Vers où nous dirigeons-nous, comme société? Et surtout, à qui est-ce
bénéfique, cette consommation de médicament, et l'abrutissement qu'ils nous donnent? 


Si je ne m'abuse, en France, la consommation d'alcool est permise en public (dans les rues, et les parcs?!) Comment percevez-vous la consommation d'alcool d'alcool dans votre pays? Je trouve
super intéressant d'avoir d'autres points de vues!

Isabelle Gabay 11/03/2013 21:10



Bonjour,


C'est super intéressant votre témoignange (d'ailleurs si vous souhaitez écrire plus sous forme d'article pour que je publie, ce sera avec plaisir !).


Nous on est encore aux balbutiements sur les salles de shoot, mais pareil, personne n'en veut devant chez lui. Il va y en avoir un test à Paris ! http://www.20minutes.fr/societe/1094381-salle-shoot-va-etre-experimentee-a-paris


Je ne sais pas vraiment si je suis pour ou contre en fait, jusqu'à présent j'ai toujours gardé mes distances avec ce sujet car je ne fréquente pas de toxicos, donc je n'ai pas un point de vue
marqué. Mais je dirais que globalement je préfère que ce soit encadré, donc je serais plutôt pour, sans connaître tous les détails.


 


Pour les médecins, oui beaucoup aussi donnent des arrêts maladie de convenance, parce que c'est le médecin de famille. Il y a beaucoup d'abus. Quand au suivi phsychologique, entourrant la rise
d'anti dépresseur elle est nulle. Et on a les psychologue et les psychiatres. Les premiers ne sont pas remboursés par la sécu car non reconnus (pas de diplome certifié je crois).


 


Enfin, en ce qui concerne l'alcool, il est de plus en plus sévèrement puni en France. Les lois se succèdent quand à l'interdiction de la vente, aux mineurs, dans certaines villes aussi les soirs
de match de foot etc.. mais c'est un leurre, car dans les faits on peut s'en procurer très facielement ! (comme le tabac d'ailleurs). Les lobbys sont trop puissants pour que les choses changent
vraiment.


mais après, c'est vrai qu'il y a des choses sournoises : par exemple, samedi j'ai fait la fête, j'ai bu un peu de vin à table. Pas beaucoup, mais suffisament pour être en tort si je conduisais.


D'un autre côté, les personnes vraiment dépendantes, qui ne boivent qu'un verre de vin par jour, mais qui ne peuvent pas s'en passer, passeraient les contrôles sans problèmes alors qu'on devrait
les soigner.


(je ne sais pas si jesuis très claire là.)


 


Bref, des lois pas forcément bien faites et surtout qui ne sont et ne peuvent pas vraiment être respectées je pense qu'il faudrait surtout un changement de comportement. Mais si on prend
l'exemple du vin, les vitivulteurs en France sont très puissants... C'est toute une économie, des devises qui rentrent aussi grâce aussi à l'importation, donc si on met à mal un vitculteur il
risque de ne pas s'en relever... Bref, très compliqué comme toujours !



Annie 07/03/2013 21:29


Bonjour!


Je tiens simplement à vous amener de petites informations, et par le fait même susciter la réflexion. 


Je travaille en toxicomanie, j'habites le Québec, Canada. On entends aussi parler de la krokodil. Y a-t-il lieu de s'inquiéter? Je ne sais pas. Cette drogue fait des ravages, oui. Historiquement
parlant, elle fut synthétisée pour la première fois en 1932 (c'est à dire que sa molécule fut créée, la désomorphine) et consommée au début des années 2000 en Russie, puis un retour en masse en
2010.


Culturellement parlant, maintenant. Selon les informations trouvées et entendues sur internet, le taux d'addiction à l'héroïne en Russie frôlerait le 20% (alors que de mon côté du continent, on
parle de 6% de la population qui serait atteinte d'une dépendance quelconque (toutes condofndues), une différence de 14 point de pourcentage). 20% de leur population aurait donc une addiction à
l'héroïne, plus difficile à se procurer et plus couteuse. La désomorphine, ou Krokodil, se fabrique à même des produits vendus en pharmacie, se «cuisine» et s'injecte par la suite. Pas besoin de
trouver un dealer quand tu sais la faire. Moins dispendieuse que l'héro. La réflexion à avoir ici, c'est: Dans quel mesure notre communauté consommatrice serait-elle prête à consommer ce genre de
produit, alors que l'héroïne et autres opiacés sont accessibles, ainsi que différentes drogues? Et moins nocives pour la santé que la krokodil?


Bref, c'est ma réflexion, évidemment. Ayant parlé de cette drogue à différents consommateurs, de mon côté du continent, je sais qu'ils l'ont trouvé horrible (un des ingrédients est tout de même
l'essence! Si pas injecté dans la veine, c'est là que le produit devient très nocif et peut amener la gangrène plus rapidement, puisqu'il infecte les tissus et muscles) et que même s'ils en
avaient devant eux, ne voudraient pas en consommer. C'est un point de vue seulement. 


En entendez-vous encore parler? Est-ce un sujet surveillé dans votre pays? Qu'en pense l'État??


Merci de partager vos réflexions, j'attends de vos nouvelles, d'une place à l'autre c'est toujours intéressant d'en savoir plus!


Je vous suggère ce documentaire: www.vice.com/fr/vice-news/siberia-krokodil-tears-part-4        


Il y a quatre parties, aller chercher la première ;) J'ai de la difficulté à retourner dans mes pages précédentes et je ne veux pas faire d'erreurs sur le lien!


Cordialement, Annie

Isabelle Gabay 08/03/2013 15:17



Bonjour !


Merci beaucoup pour ce témoignange ! Nous en France en ce moment on parle beaucoup des salles de shoot. Doit on les rendre légales ou non, est-ce qu'elles sont vraiment "curatives" est-ce que les
consommateurs diminuent leur consomation ? Ou bien est-ce que cela évite seulement les contaminations annexes et les conditions d'hygienne ?


Il y a des villes tests, mais personne n'est d'accord sur le sujet, même au sein de chaque parti politique il y a les pour et les contres.


Si ces salles existent, le risque serait de trouver plus facilement de l'héroine justement. 


 


Quand à la dépendance, si tu veux tout savoir, le français est clairement dépendant.... AUx anti dépresseurs ! premier utilisateur au monde paraît il, une fois qu'un français en a pris, il lui
est difficile de s'en passer après. Et je reste persuadée que c'est aussi mauvais...



labonoccaz 07/02/2013 12:35


oh c'est vraiment horrible, je ne connaissais pas cette drogue tu vois, pourtant suis pas mal sur le net (lol), j'espère que çà viendrapas en france, merci pour l'info, je vias relayer sur mon
fb, bisous

Isabelle Gabay 07/02/2013 17:28



oui c'est immonde !


Merci pour le relai, bisous



Loltube 06/02/2013 22:43


ahh mais c'est horrible cette photo !


qui pourrait acheter de la merde pareillle !

Isabelle Gabay 06/02/2013 23:09



c'est affreux, mais j'ai vu un reportage sur une chaîne, les toxico de russie se laissent mourir à petit feu. En France, est-ce qu'on vraiment en arriver là ? J'espère que non !!!