Bonjour Gabriel !

Publié le par Isabelle Gabay

Mon ange.

Oui, tu seras "mon deuxième", "le petit", c'est vrai. C'est normal. Mais tu seras mon ange, comme Raphaël. Ni l'un ni l'autre, finalement, ne serez le seul ou l'unique, vous serez deux. Mais mon amour pour toi sera inconditionnel, comme celui pour Raphaël.

Gabriel. Je te sens bouger, je sens tes petits pieds dans mon ventre. Et les bouffées d'amour que je ressens, quand tu bouge.

Gabriel-3462.JPG

Comment exprimer toutes ces sensations par des mots ?

Je ferme les yeux, je suis dans mon jardin et tu remue. Je mets mes mains contre mon ventre, j’aimerais que tu sois déjà là, avec moi, avec nous, je souris béatement, je te caresse à travers la peau et tout ce liquide qui nous sépare. Plus pour très longtemps, 3 à 4 semaines.

Parfois Raphaël pose sa tête contre mon ventre tout rond, quand il ne joue pas à sauter dessus comme sur un château gonflable. Il chante, comme si c’était une berceuse pour toi. Comment savoir vraiment ce qu’il pense, ce petit gars si futé. Je sais qu’il sait quelque chose. Mais se doute t il que tu es là, à l’intérieur ? Le comprend-il ?

J’ai envie de te serrer très fort contre moi ! Bientôt.

En attendant, lundi, l’échographe, pour revenir à des choses plus terre, a estimé ton poids à 2,3 kg et ta taille actuelle à 49 cm.

Long et fin, comme ton père, comme ton frère. Et quand vas-tu naître ? Seras-tu lion ou vierge, encore comme ton père et ton frère ?

J’aurais bientôt toutes mes réponses, et j’attends, parfois impatiente de ta venue.

 

Publié dans Gabriel

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article