Dice Town

Publié le par zoyas

Dice Town un jeu de

Ludovic Maublanc, Bruno Cathala



On a joué mon homme et moi avec trois autres personnes qu'on ne connaissait pas, donc, la partie a aussi été sympa pour ça, on a fait connaissance, on s'est testé justement en tentant de soudoyer un shérif qui avait un petit parti prit...
Après, la partie en elle même a été assez rapide, on avait des combats de neuf, donc les pépites se sont rapidement épuisées, alors, justement, c'était bien, car on n'a pas eu à s'ennuyer, et c'est ce que je trouve cool dans ce genre de jeu, on peut facilement choisir la "durée" de la partie, si on veut qu'elle soit rapide, on se focalise un peu tous sur les neufs pour faire de gros chiffres..

Bon, je résume les règles :

le plateau de jeu :

est divisé en plusieurs parties, chacune correspondant à une face de dé, qui représente elle même une carte. On va du neuf à l'as, soit 6 faces.

Le but est soit de faire la meilleure combinaison, en prenant en compte celles du poker, soit de faire le maximum de l'un des symboles.

Comme chaque partie du plateau représente une face de dé, correspond à un événement.
Celui des joueurs qui a le plus de neuf prend autant de pépites que de neufs de son jeu, celui qui a le plus de dix prend la banque (les billets), les valets servent à piocher des cartes évènements qui peuvent être très intéressantes, les dames, à regarder autant de cartes que de dames sur son jeu, dans la main d'un adversaire, et de lui piquer celle qu'on préfère, les rois servent à devenir le sherrif, et ainsi départager les innévitables égalistés, et enfin, la meilleure combinaison permet de prendre un terrain, lopin de terre plus ou moins rentable. Attention, plus on a d'as dans la meilleure combinaison, plus on prend de terrains.
Et enfin, celui ou celle qui n'a rien eu à droit à un lot de consolation parfois très intéressant (d'où la tactique éventuelle de tenter de ne rien avoir, mais bon, c'est moins facile bizarement ^^).

Le tirage de dés :

Mais comment obtient on nos combinaisons, allez vous me dire ?
C'est simple, on a tous cinq dés et un godet. On remue, on tire, et on garde un dé.
Si on veut en garder plus, on doit payer à la banque un dollard par dé en plus. Si on ne veut pas en garder, on paye aussi un dollard.
On renouvelle l'opértion jusqu'à ce que l'un des joueurs aie 6 dés, on permet un dernier lancé pour les retardataires et hop, on compare.

Les points :


Les terrains ont des rapports allant de 1 à 5 (ceux qui sont gagnés par la meilleure combinaison).
Les pépites valent chacune un point de victoire,
Deux dollards valent un point, mais un seul ne vaut rien (pas de demi point).
certaines cartes tirées avec les valets donnent des points de victoires supplémentaires, la meilleure étant à 8.

Pour plus d'infos, des images etc...

http://www.faidutti.com/index.php?Module=ludotheque&id=597
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article